Relation pleine Lune & sommeil : mythe ou réalité ?

Temps de lecture : 3 minutes

Tout le monde a déjà entendu dans la bouche de quelqu’un que le phénomène de pleine Lune aurait un impact sur la qualité de notre sommeil. Après tout si la Lune parvient a transformer les océans, pourquoi ne pourrait-elle pas avoir une incidence sur nos nuits ? Vérité ou fiction ?

En tout état de cause, croyez-le ou non, hier était la pleine Lune et voici deux nuits que je ne trouve pas le sommeil, raison de ce billet. Essayons de démêler le vrai du faux.

Un protocole scientifique sur plus de trois ans

Les recherches sur ce sujet sont peu nombreuses. Parlons ici de celle qui fait souvent référence.

Merco à Ben Bennerhassett pour cette image (Unsplash)

Une étude menée par l’université de Basel en 2013 montre une corrélation entre la pleine Lune et la qualité de sommeil. Cette étude est réalisée sur plus de trois ans, sur la période du 17 juin 2000 au 2 décembre 2003 auprès de 33 volontaires.

Afin d’éviter les biais de comportement, aucun des participants à l’expérimentation ne sait que le sujet d’analyse est celui de phases lunaires. Le protocole de l’étude est le suivant : durant toute la durée de l’étude, une semaine sur deux, les participants sont invités à passer 2 nuits dans le laboratoire du sommeil. S’en suivent ensuite une période de 40 heures de privation de sommeil ou bien une période de 40 heures de sieste puis un épisode de sommeil de récupération de 8 heures. Durant ces phases, scientifiques contrôlent et recueillent un ensemble d’indicateurs.

Les effets de la pleine Lune sur le sommeil

📷Merci Ganapathy Kumar pour la prise de vue (Unsplash)

A la fin de l’expérience. Voici ce que les chercheurs observent autour des périodes de pleine Lune :

  • Le temps d’endormissement des participants est augmenté de 5 minutes
  • La durée de sommeil est réduite de 20 minutes
  • Les indicateurs de la qualité subjective du sommeil sont diminués
  • Les niveaux de l’hormone du sommeil, la mélatonine, sont diminués
  • L’indicateur de sommeil profond chute de 30%

Les auteurs de cet article scientifique concluent qu’ « il s’agit de la première preuve fiable qu’un rythme lunaire peut moduler la structure du sommeil chez l’homme alors qu’il est mesuré dans les conditions hautement contrôlées d’un protocole d’étude de laboratoire circadien sans repères temporels. ».

Des expériences similaires ont été conduites et ont identifié des observations similaires. Pourtant leur conclusion n’est pas aussi tranchée que celle que nous venons de voir.

Quels phénomènes expliqueraient ces effets ?

Cet article scientifique tente de décrire les effets des phases lunaires sur le cycle de sommeil humain. Cependant il ne traite pas des raisons sous-jacentes. Par quels phénomènes se produisent ces transformations ? Quelle est la nature de la relation entre plein Lune et sommeil ?

Certains chercheurs émettent l’hypothèse que nous aurions une horloge interne calée sur le cycle de la Lune. Ce serait le reliquat d’une époque où nos ancêtres rythmaient leur vie en phase avec la luminosité naturelle. Ce phénomène est observé chez plusieurs espèces animales, chez des espèces marines notamment, mais cela n’a pas encore été prouvé pour l’homme.

Sur ces paroles, bon weekend et bonne nuit à tous ! 🌝

Source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960982213007549