Oreiller blanc

Comment entretenir votre oreiller ?

Temps de lecture : 3 minutes

Saviez-vous que l’on passe plus du tiers de notre vie à dormir ? Bien dormir est aussi important qu’une bonne alimentation ou de l’activité physique. Il apparait évident que l’hygiène du lieu ou l’on passe tant de temps se doit d’être irréprochable. dès lors, pensez-vous à entretenir votre oreiller ?

Rien de plus agréable que de se glisser dans un lit avec des draps et taies d’oreillers propre, mais pensez-vous à laver votre oreiller ? Saviez-vous qu’ils ne s’entretiennent pas de la même manière selon les matières qui les composent ? Parce que cela influe sur la qualité de votre sommeil, focus sur comment entretenir votre oreiller.

Pourquoi laver son oreiller ?

Parce que votre coussin accueille en permanence peaux mortes, transpiration, salive ou encore larmes, qui constituent un véritable festin pour la plus grande joie des acariens. Sans oublier les projections de microbes lors d’un éternuement ou d’une toux par exemple, ainsi que la poussière qui peut éventuellement s’accumuler dessus. Il faudra également être vigilant si l’on a une pièce trop chauffée et/ou mal aérée.

Photo par Shirish SuwalUnsplash

Tous ces facteurs peuvent faire jaunir vos oreillers et potentiellement réduire leur durée de vie. Pire, ils peuvent aussi affecter votre santé, en particulier si vous êtes allergiques ou si vous avez la peau sensible, par exemple.

L’entretien en fonction du garnissage

Quel que soit le type d’oreiller, on commencera tout d’abord par bien aérer la chambre à coucher tous les jours. Cela renouvellera l’air de la pièce et participe à avoir un environnement sain. Un bon réflexe serait aussi, de manière périodique, à taper son coussin énergiquement. On élimine ainsi la poussière et lui redonne sa forme initiale.

Photo par Rhema KallianpurUnsplash

Oreiller à plumes ou à duvet

On peut choisir un lavage à la main ou en machine. Avant quoi que ce soit, il faut penser à vérifier les recommandations du fabricant sur l’étiquette d’entretien. Il est également nécessaire de s’assurer de l’absence de déchirures, car la garniture risquerait de s’échapper de son réceptacle.

Pour un lavage à la main, de l’eau tiède et du savon de Marseille feront l’affaire. Après un frottage en douceur avec la main, on rincera minutieusement à la douche.

Le lavage en machine s’effectue quand à lui généralement entre 30°C et 40°c. Il faut privilégier les lavages pour tissus délicats et si possible sans essorage. Pour plus d’efficacité, une astuce consiste à placer une ou plusieurs balle de tennis dans la machine à laver. Celle-ci viendra frapper l’oreiller afin d’éviter la formation de paquets, de le regonfler et de préserver son aspect moelleux.

Idéalement, on laissera sécher à plat à l’air libre, si possible au soleil (Car il est le meilleur ennemi des Acariens) en n’oubliant pas de le retourner de temps en temps. Il faut compter environ 3 heures de séchage.
Si il n’y a pas de contre indication sur l’étiquette fabricant, on peut aussi opter pour un séchage en machine, en cycle air froid. La encore, l’astuce des balles de tennis peut être employée lors d’un séchage en machine.

Oreiller synthétique

Il s’entretient peu ou prou de la même manière qu’un oreiller à plumes ou à duvet, sauf avis contraire de l’étiquette fabricant.

Oreiller en latex et en mousse à mémoire de forme

Vu leurs garnissages spécifiques, souvent, ils ne sont pas lavables en machine. Ceux-ci risqueraient en effet de perdre de leurs propriétés. Hormis si l’étiquette fabricant est favorable à un lavage à la main et/ou en machine, un lavage à sec désinfectant reste alors la meilleure solution.

Pour cela, il faut mélanger environ 50 à 80 grammes (Soit l’équivalent d’une demie tasse) de bicarbonate de soude ainsi qu’une dizaine de gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Celle-ci a des fantastiques propriétés antibactérienne, antifongique et antivirale. On appliquera ce mélange sur l’oreiller en laissant reposer environ 1 heure. Puis à l’aide d’une brosse, on frottera les restes et retirera les excès, avant de laisser sécher à l’air libre.

Vous savez maintenant tout sur le bon entretien de votre allié du sommeil. Enfin, sachez que désinfecter son oreiller est complémentaire au lavage.

Images : ika dam, Shirish Suwal, Rhema Kallianpur