Bruits blancs et endormissement

Temps de lecture : 3 minutes

« Bruits blancs », que sont-ils ? D’où viennent-ils ? Et quel rapport avec ont-ils avec le sommeil ?

Qu’est-ce qu’un bruit blanc ?

Les bruits blancs sont des sons pouvant ressembler à des bruits sourds, à des bruits comme celui des vagues ou d’un aspirateur. La définition scientifique d’un bruit blanc est la superposition de l’ensemble des fréquences sonores audibles. Son nom est donné par analogie à la lumière blanche, composée de la somme du spectre des couleurs visible.

Cependant, de façon pratique il n’est pas possible d’obtenir de tel bruit. Ainsi en médecine, sont appelés « bruits blancs » les sons qui s’y apparentent, c’est-à-dire des sons sans hauteur tonale qui permettrait de reconnaître leur origine.

Les effets des bruits blancs sur le sommeil

Tout comme pour la corrélation entre pleine Lune et qualité de sommeil, peu d’études étudient l’impact des bruits blancs sur le sommeil. Nous vous livrons cependant les enseignements mis en lumière par ces études.

L’écoute de bruits blancs auraient les impacts suivants :

  • Une amélioration de l’acuité auditive
  • Une amélioration de l’endormissement
  • Une sensation d’apaisement et de calme
  • Un état déplaisant de somnolence

Une étude explique que ces effets sont dus à la réduction du rapport entre signal et le bruit du son ambiant. Ces sons réduisent les autres bruits ambiants identifiables par notre oreille et pouvant stimuler notre attention.

Les bruits blancs pourraient ainsi être une alternative simple et non-médicamenteuses dans le cas certains troubles psychiatriques, en particulier les troubles du stress, ainsi que les insomnies.

Les bruits blancs particulièrement appréciés des bébés

De plus en plus d’objets diffuseurs de bruits blancs à destination des bébés sont commercialisés. En effet, ces bruits seraient particulièrement appréciés des tout petits. Ils feraient échos aux sensations de la vie intra-utérine.

Une étude réalisée sur 2 groupes de nouveaux-nés a montré qu’une exposition à des bruits blancs facilite leur endormissement. Les scientifiques ont constitué deux groupes en sélectionnant les bébés de façon aléatoire. Cette procédure permet de mesure de façon isolée l’effet d’un bruit blanc sur le temps d’endormissement. Leurs résultats montrent que 80% des nourrissons se sont endormis en 5 minutes dans le groupe exposé à des bruits blancs, contre seulement 25% des bébés dans le groupe non exposé à ces bruit.

Tenté par l’expérience ?

Voici de quoi vous faire votre propre opinion :

Certains experts mettent cependant en garde contre les risques d’accoutumance de cette pratique.

Sources :

« Noise stimulation decreases the concentration of norepinephrine in the rat cochlea », Neuroscience Lettersno 14,‎ 1999, p. 266 

Spencer JA, Moran DJ, Lee A, Talbert D. White noise and sleep induction. Arch Dis Child. 1990;65(1):135–137. doi:10.1136/adc.65.1.135

Hassan H. López, Adam S. Bracha et H. Stephan Bracha, « Evidence based complementary intervention for insomnia », Hawaii Med Jvol. 61, no 9,‎ septembre 2002, p. 192-213 

Images : Shifaaz shamoon, Kevin Keith, Gregory Pappas